Il est né à Port au Prince, Haïti, le 27 septembre 1956, est un Notaire engagé dans la vie politique de son pays. Sa quête : le changement permanent des conditions de vie des Haïtiens en Haïti et ailleurs. Son slogan : « Tout Moun Ladan l’ » (« Tout le Monde est Dedans » en Français). Il est actuellement candidat à la présidence d’Haïti sous la bannière de la plateforme politique « Renmen Ayiti ».

jean-henry-ceantIl a commencé à pratiquer en tant qu’avocat de droit civil en 1985, puis est devenu un « Notaire » en 1986. Au cours de ses trente années d’expérience professionnelle, il a enseigné, pendant dix ans, le droit de la propriété à l’Université Quisqueya de Port-au-Prince. Il a également été enseignant à l’Ecole Nationale d’Administration Financière de la République d’Haïti (ENAF) et à l’Université GOC. Il a participé et organisé plusieurs conférences et séminaires à différents niveaux et touchant différents domaines, notamment les finances, la religion, la jeunesse, les femmes, le foncier, les aspects socio- politiques. Il est actuellement membre du Conseil Général de la prestigieuse Union Internationale du Notariat Latin (UINL).

Jean-Henry Céant est marié à Chantal Volcy et ils ont quatre enfants : Jean-Bernard, Jean-Joseph, Jennifer et Jeuneviève. Doté d’un altruisme inaccoutumé, Jean-Henry Céant croit qu’il faut contribuer à l’avancement de la communauté haïtienne en se mettant à son service de façon bénévole. Ainsi donc, Il assiste plusieurs groupes et organisations en Haïti et à l’étranger. Parmi ses projets et programmes pro-bono, nous comptons : Habitat pour l’Humanité Haïti, Office National du Cadastre, Hôpital Saint-Joseph et Conseil Episcopal de l’Eglise catholique.

Jean-Henry Céant, a co-créé ou a aidé à la mise en œuvre de nombreuses organisations, telles que: l’association de l’habitation Coopérative COLOFE; le Centre de Recherche et de Développement Communautaire de Tabarre (CREDECT); l’Association Syndicale de Notaires Professionnels (ASNOP); l’Association des Professionnels du Droit (APD); le Collectif A.I.M.E.R.-Haïti (Agir-Ici-Maintenant- Ensemble pour Reconstruire Haïti) et le Centre Médical; la Fondation Haïtienne pour un Support à la Formation Universitaire (FHASFU); la Fondation «INSTITUT DWA POU TOUT MOUN», le Club d’une Jeunesse Haïtienne Concernée (CJHC), la Fondation Haïtiano-Arabe pour le Développement, l’Education et la Culture (CHADEC).

Jean-Henry Céant, un avocat, un professeur de droit et un dévoué « Notaire », croit que tous les citoyens doivent connaître et respecter les lois et donc déchiffrer leurs droits et devoirs en vertu de la Loi. À cette fin, il a produit et animé une série d’émissions juridiques télévisées « Dwa Pou Tout Moun » (« Droit pour Tous » en Français), dans lesquelles il a exploré, analysé et discuté les aspects du droit et les questions juridiques importantes afin d’éduquer la population. En outre, M. Céant a publié un certain nombre de textes juridiques, y compris « Le Vade-Mecum du Notaire et ses Clients, », « Le Vade-Mecum de l’Agent de la Fonction Publique et de l’Administré» Volumes : I, II et III. Par ailleurs, son dernier ouvrage, « Etat d’urgence, Un Cheval de Troie – Loi du 15 avril 2010 « , est une analyse conjoncturelle et juridique de la situation d’Haïti après le séisme.

M. Céant a été reconnu pour son leadership par la Fondation SIMACT. Cette reconnaissance et d’autres lui ont valu des citations tant par l’Assemblée de l’Etat de New York, du Conseil municipal de New York, de l’arrondissement de Brooklyn, de MCTV de Boston Massachussetts, que de la Presse Haïtienne. Jean-Henry Céant est aussi un Mécène. Son initiative, son dévouement inlassable et une réponse adaptée aux besoins de son peuple à la suite du tremblement de terre du 12 Janvier 2010, ont été remarqués et décernés par l’Association Médicale Islamique d’Amérique du Nord (IMANA) et l’organisation Haitiano-Americaine « NOAH-New York».

Jean-Henry Céant, un citoyen concerné, estime que l’avenir et la reconstruction d’Haïti s’appuient sur la participation de tous les Haïtiens en Haïti et à l’étranger. Il est déterminé et convaincu qu’il peut faire une différence en réunissant tout le monde vers un but commun : « Le Développement d’Haïti».

Source: http://www.jeanhenryceant.com/biographie-3/